Jeudi 5 mars – Finger Lake to Puntilla lake

Voir la carte

La lumière est fantastique, les paysages à couper le souffle. Le souffle je l’ai, les jambes aussi, les kilomètrent défilent. Que du bonheur aujourd’hui.

Très bien dormi. Au chaud.

4h. Petit déjeuner dans la cabane du CP3 avec Greg, lui aussi prêt à partir.
4h30 Go! Motivation maximum : j’ai envie de voir la suite, de retourner me confronter à la piste, aux éléments.
En prévision des montées, j’équipe mes skis de petites peaux de phoque.
Efficace ! J’ai l’impression de pouvoir grimper aux murs.

La trace serpente dans une forêt clairsemée où la neige est plus tassée. La glisse est bonne, j’avance plus vite que les jours précédents malgré le relief.
L’horizon s’élargit au moment où le jour se lève, magnifique, glacial, pur.
La lumière est fantastique, les paysages à couper le souffle. Le souffle je l’ai, les jambes aussi, les kilomètrent défilent. Que du bonheur aujourd’hui.

Happy River….la mal nommée : c’est la terrible portion de l’ Iditarod . Tous les concurrents la craignent…Je passe comme prévu la dernière partie sur les fesses, les skis solidement arrimés sur la pulka. Le final consiste en une descente (une chute ?) de 6 mètres…verticale ou presque. Beaucoup de neige cette année, pas vraiment de danger. Je n’aimerais pas refaire ce passage sur un sol gelé.

Après 1 km sur la Happy river, il faut remonter… une longue et raide côte. Là encore les skis restent sur mon attelage.

Je suis en avance sur mon plan de marche et m’arrête 1 heure, vers midi, le temps de me cuisiner des pâtes que je partage avec Beth qui arrive sur son vélo. Elle me remercie pour ce « drive » et repart rapidement.

Je skie toute l’après-midi sur un plateau. Le bleu profond du ciel contraste avec la blancheur des montagnes dans le lointain. Cette journée restera sans doute l’un de mes meilleurs souvenir à skis.  Je traverse le lac. Il sert de piste d’atterrissage pour ce coin isolé du monde : un petit hameau d’une quinzaine de chalets, dont un très beau lodge. J’arrive au CP 4 vers 17h et retrouve les « blacks » , Beth et Robert, déjà couché. Nous sommes installés dans une belle cabane en rondins équipée de lits et d’un poêle. Dans un placard, quelques conserves de soupes… mais pas d’ouvre boites. Nous sommes affamés et trouvons vite la solution.

Décisions prises de diner au lodge : un verre de vin, des cotes de bœuf, on ne va pas se plaindre… Le cuisinier, français, est content de parler sa langue. Repas international ITI avec Jill, Amber et Beth ( USA), Georges et Graham ( NZ), Asbjorn ( DK). Lars nous rejoindra un peu plus tard.

Beaucoup de chaleur dans cette soirée, pas seulement celle du poêle.

Coucher vers 11h.

Beaucoup de chaleur dans cette soirée, pas seulement celle du poêle.

< Jour précédent

J4 – Shell Lake Lodge to Finger lake

Jour suivant >

J6 – Puntilla lake to Farewell